Séquence 3

III/1 : Appartement de Billy – Mardi – 0h30 :

L’appartement est dans le noir complet. Seule la télé résonne dans le salon. Billy rentre habillé de son uniforme UGC. Il allume la lumière de l’entrée, pose ses clés sur la tablette de l’entrée et se dirige vers le salon, où il allume un lampadaire. Il trouve une brune, à moitié endormie dans le canapé. Il s’assit à côté d’elle et passe une main dans ses cheveux.

Billy : Julie…

Julie : Tu es enfin, là !

Billy : On devait se voir, ce soir ?

Julie : Non, mais je me sentais seule.

Billy : Faudra que tu m’expliques, un jour, comment tu peux te sentir moins seule chez moi, plutôt que chez tes parents.

Julie : C’est quoi ce numéro sur ta main ?

Billy : Oui, c’est ça ! Changes de sujet !

Julie : Alors ?

Billy : C’est le numéro d’un pote de fac, avec qui je dois rendre un dossier.

Julie : Pourquoi il a écrit sur ta main ? C’est un truc de fille, ça !

Billy : Ou de mec pressé ayant rien pour noter !

Julie : Tu sens encore le pop-corn !

Billy : Je te rappelle que je travaille dans un cinéma !

Julie : J’aime pas le pop-corn !

Billy, pour lui : Tu n’aimes rien de toute façon.

Julie : Qu’est-ce tu dit ?

Billy : Que je t’aime bien sur !

Il pose un baiser sur ses lèvres et se dirige vers la cuisine. Julie attrape son téléphone, le met en numéro privé et compose le numéro de téléphone noté sur la main de Billy. Les bips de tonalité résonnent les uns après les autres.

Léa : Allo ?

Julie : …

Léa : Allo ?

Julie : …

Léa : Allo ?

Julie raccroche. Billy revient dans le salon. Il allume la radio et éteint la télé. Il s’assit à côté d’elle, un tupperware dans la main et une fourchette dans l’autre.

Julie : C’est quoi ?

Billy : Taboulé.

Julie : Tu cuisines maintenant ?

Billy : Si tu considères qu’ouvrir deux sachets et les mélanger ensemble, c’est de la cuisine, alors oui, je cuisine.

Julie : Très drôle ! Tu veux pas aller te changer ?

Billy : Pourquoi ? Parce que je sens le pop-corn ?

Julie : Oui.

Billy : Non, parce que je mange.

A la radio : « Voilà, c’était Mikl sans interdit ! Dans un instant, vous retrouverez Léa pour passer une nouvelle nuit en sa compagnie ! »

Julie : Pff ! Et je suppose que tu ne vas pas aller te coucher, non plus ?

Billy : Non, j’ai des cours à bosser.

Julie : Dis plutôt que tu veux écouter la radio !

Billy : Et bosser mes cours !

Julie : Je vais finir par croire que tu aimes plus cette voix et tes cours que moi !

Elle se lève et se dirige vers la chambre.

Billy, pour lui : C’est ça, va bouder ! C’est ce que tu fais le mieux de toute façon !

Elle claque la porte de la chambre.

III/2 : Appartement de Billy – Mardi – 1h00 :

Billy est assis en tailleur dans le canapé. Il a des cours éparpillés sur et autour de lui, mais son regard ne peut s’empêcher de fixer la radio.

A la radio : « Bonsoir les amis ! J’espère que votre début de soirée s’est bien déroulé et je vais comme tous les soirs faire en sorte que cela continue ! Je vous préviens : je suis d’humeur très marshmallow, ce soir. Alors, nous parlerons des couples dans les séries télés ! On commencera par faire le tour de vos couples préférés et pour reprendre un peu le thème d’hier soir, vous nous direz si vous préférez que l’héroïne finisse avec le nice ou le bad guy !  En attendant, je démarre la playlist de ce soir avec une chanson qui sent bon le pop-corn. Vous n’avez jamais remarqué, cette odeur de pop-corn quand vous rentrez dans un cinéma. Elle vous transporte déjà vers des horizons lointains. Elles en ont bien de la chance les petites copines d’ouvreur. Elles peuvent sentir cette odeur beaucoup plus souvent que le commun des mortels. J’aime cette odeur ! Elle est indissociable de ma passion pour le cinéma ! Allez, je vais laisser place à John Travolta et Olivia Newton-John pour « You’re the one that I want ». »

Fond sonore : John Travolta et Olivia Newton-John - You’re the one that I want

Billy pique un fou rire, se lève du canapé et met quelques cours dans sa pochette. Il éteint la radio et sort de son appartement.

III/3 : Paris – Siège de la station de radio NRJ – Mardi 1h30 :

Fond sonore : Kelly Clarkson – Breakaway

Léa et Nell chantent à s’en casser la voix, lorsque le téléphone interne sonne.

Léa : Oui, Max ?

Max : Comment tu sais que c’est moi ?

Léa : Je pense que, même en comptant les souris, on ne doit pas être plus de trois dans la station, là, maintenant tout de suite. Vu que Nell est avec moi, il ne me reste pas grand choix.

Max, riant : Logique ! J’ai un certain Billy qui trépigne dans l’entrée, qui dit te connaître et qui veut venir te voir. Je lui montre la sortie ?

Léa : Brun ? Beau gosse ? Sentant le pop-corn ?

Max : Je vois d’où te vient ton délire sur le pop-corn de tout à l’heure !

Léa : Laisse-le monter !

Max : Ok !

Elle raccroche.

Léa : Nous avons un invité surprise !

Nell : Ton ouvreur qui te fait délirer sur le pop-corn ?

Léa : Yes !!!!

Nell : T’es partie pour avoir cette pêche toute la nuit ?

Léa : Oui !!!

Nell : Ca promet !

Elles rient.  Il passe à côté du studio et elle l’invite à rentrer. Il lui fait la bise. Elle lui présente Nell.

Léa : Je te laisse prendre un casque, t’installer, tout ça !

Billy : Par contre, je ne veux pas participer, parce que si Julie apprend que je suis là. Elle me tue ou elle se petitsucide, voir les deux ! Surtout que j’ai bien abusé, ce soir, déjà.

Léa : Qu’est-ce t’as fait ?

Billy, comme complice : Contrairement à certaine personne, elle n’aime pas du tout cette odeur de pop-corn, j’ai refusé de me changer et elle ne supporte plus que je préfère écouter la radio plutôt que d’aller me coucher en même temps qu’elle. Elle est donc partie bouder.

Léa, rougissante : C’est ce qu’elle sait faire de mieux !

Billy, riant : C’est exactement la remarque que je me suis faite. En plus, elle va découvrir que je l’ai « abandonné », mais après ton monologue sur le pop-corn, je ne pouvais pas rester dans mon canapé !

Léa : D’accord, je vais faire comme si tu n’étais pas, là !

Nell : Genre !

Ils rient tous les trois et Léa reprend l’antenne.

Fond sonore : Mademoiselle K – Le cul entre deux chaises

La nuit défile en accéléré. Billy découvre l’envers du décor : les danses endiablées de Léa et Nell, leur concert pas toujours très justes et les réactions en off sur certains auditeurs.

III/4 : Paris – Siège de la station de radio NRJ – Mardi 5h30 :

Fond sonore : Counting Crows – Accidentally In Love

Billy s’est endormi, n’ayant pas vraiment l’habitude de ce genre de marathon.

Léa, chuchotant : Il est mignon, quand il dort ! J’ose pas le réveiller.

Nell : T’es dans la merde, toi !

Léa : Depuis la seconde où j’ai recroisé son regard !

Elle passe une main sur sa joue. Il se réveille doucement.

Léa : Hey, la marmotte ! C’est l’heure de rentrer chez soi !

Billy lui sourit. Elle lui rend son sourire. Elle fait sa dernière apparition à l’antenne de la nuit et l’équipe du 6-9 fait son entrée, comme tous les matins.

Florian : C’était quoi ce délire sur le pop-corn ?

Léa : Mais tu dors des fois ?

Florian, remarquant Billy : Ah, je vois !

Léa, avec clin d’œil : Non, tu ne vois rien du tout !

Elle quitte le studio, accompagnée de Billy et Nell.

Nell : Tu as peut-être été un peu méchante, là !

Billy, avec une pointe de jalousie : C’est toujours comme ça entre vous ?

Léa : Dans l’ordre, Nell, c’est lui qui a commencé et Billy, oui, mais c’est juste comme ça.

Ils descendent l’escalier, passent les différents sas en disant au revoir à Max. Nell quitte Billy et Léa.

Billy : Et là, tu vas faire quoi ?

Léa : Dormir ! Pourquoi tu veux venir avec moi ?

Billy, un peu décontenancé : Euh…

Léa : En tout bien, tout honneur, hein ! J’ai réellement besoin de dormir là. J’ai juste du réussir à fermer les yeux quatre heures depuis dimanche 16h !

Billy : J’ai besoin de dormir aussi et j’ai peur de tomber sur Julie en rentrant chez moi.

Léa : Vous vivez ensemble ?

Billy : Non, mais elle a la clé.

Léa : Je vois. Tu viens, alors ?

Il acquiesce de la tête.

Laisser un commentaire


eXTReMe Tracker