Séquence 4

IV/1 : Appartement de Léa – Mardi – 6h30 :

Fond sonore : Lifehouse – You and Me

Léa et Billy entre dans son appartement. Les premières lueurs du jour affluent dans le salon. C’est un joli deux pièces aménagé de manière typiquement féminine. Elle pose ses affaires parterre dans l’entrée et enlève ses baskets. Elle balance sa veste sur le canapé du salon et va se poser dans son lit. Il suit son exemple. Elle est du côté droit du lit et lui sur l’autre côté. Ils sont allongés sur le côté se faisant face. Elle s’endort presque instantanément, bercée par les effluves encore bien présentes de pop-corn sur sa chemise et il la regarde dormir.

IV/2 : Université de Paris X Nanterre – Mardi – 11h30 :

Billy arpente les couloirs de l’université. Il entre dans une salle de cours. Il se dirige vers le fond de la salle où se trouvent deux jeunes hommes, bruns comme lui.

Jeune homme 1 : Mais voilà, notre lâcheur !

Jeune homme 2 : A cause de toi, on a du affronter la chose qui te sert de copine après le CM où tu as brillé par ton absence !

Billy : Un petit bout de bonne femme d’1m70 vous terrifie ? C’est pas des amis que j’ai, mais des fillettes !

Jeune homme 1 : Dixit celui qui n’arrive pas à la quitter !

Billy : Je vais le faire, Julien !

Jeune homme 2 : Tu dis ça toutes les semaines !

Billy : Bon, Matt, qu’est-ce qu’elle vous a fait ?

Julien : On a pris à ta place !

Matt : Comme tu n’étais pas là, elle a trouvé bon de venir nous reprocher de pas savoir où tu étais.

Billy : Elle est incroyable !…

Julien : Un vrai pote aurait dit : « Je suis désolé, les gars ! Je le referais plus ! »

Billy : Je pense que vous y êtes pas allée de main morte sur les sarcasmes, non plus !

Matt : Je vois vraiment pas de quoi tu parles !

Billy : Sur une échelle de 1 à 10, à quel point va-t-elle m’en vouloir ?

Julien, explosant de rire : Je dirais 25 !

Billy : Oh ! Putain ! Qu’est-ce que vous lui avez dit ?

Matt : Rien du tout !

Billy : Et ça se prétend mes amis !

Julien, ne pouvant s’empêcher de rire : On lui a dit qu’étant donné qu’elle est ta copine, elle devrait mieux savoir que nous et que si elle doutait de son pouvoir d’attraction, elle avait qu’à s’enlever le balai qu’elle a dans le cul !

Billy, essayant de ne pas rire : Vous êtes des grands malades ! Elle va me tuer ! Surtout après ce que j’ai fait hier soir…

Julien : D’ailleurs, tu étais où ?

Billy : Je regardais une belle brune dormir.

Matt : Mais Julie était avec nous en CM ?

Julien : Il trompe Julie !

Billy : Parce que regarder quelqu’un dormir, c’est tromper ?

Matt : Et donc c’est pour ça que Julie va t’en vouloir ?

Billy : Non, ça elle le sait pas. Je tiens un minimum à la vie ! Comme d’hab, j’ai refusé de me changer et de venir me coucher.

Julien : Ah… Léa… Cette voix ! Je me demande si son corps est aussi bandant que sa voix…

Billy : J’étais avec Léa, cette nuit…

Julien : Arrête ! Tu la connais ?!

Billy : J’étais au lycée avec elle. Je l’ai revu au ciné. Il y a quatre jours.

Julien : Comment ça ? Quand tu bossais ?

Billy : Oui !

IV/4 : UGC Ciné Cité de la Défense – Vendredi – 21h45 :

Léa, Milie, Audrey et Mag se dirigent vers l’ouvreur. Leur ticket de ciné dans la main droite et leur carte UGC dans l’autre. Elles rient. Léa tend son ticket à l’ouvreur sans vraiment y prêter attention. Il prend le ticket.

L’ouvreur : Léa ?!

Léa se fige. Ses copines arrêtent de rire. Elle connaît cette voix. Elle lève la tête. Elle le reconnaît. Son visage forme comme un immense « Oh ! » de surprise. Elle semble sonnée, comme si quelqu’un l’avait projeté dans le passé. Plus rien n’existe autour d’elle. Elle finit par lâcher un rire de stupéfaction.

Léa : Billy !

Billy : Alors ?

Léa : Je vais au ciné avec des copines !

Il arrache son ticket et rend une moitié à Léa en oubliant de lui annoncer sa salle. Elle le dépasse.

Billy : Ca va alors ?

Léa : Plutot, oui !

Ils échangent un sourire sous le regard amusé du vigil et des copines de Léa. Billy déchire leurs tickets, toujours sans leur annoncer leur salle, médusé par cette rencontre du troisième type.

Milie, à Léa : C’est dans quelle salle, au fait !

Léa, sortant de ses pensées : Hein ? Euh… (Regardant son ticket) Salle 2, en bas…

Ajoutant les gestes à la parole, Léa prit l’escalator, suivit de ses copines.

IV/5 : Université de Paris X Nanterre – Mardi – 11h40 :

Julien : Tu as oublié de leur indiquer leur salle ?

Billy, rosissant légèrement : Oui…

Matt : C’est énorme !

Billy : Mettez-vous à ma place ! Je ne l’avais pas vu depuis près de trois ans ! J’ai toujours hésité entre elle et Julie. Je m’ennuie comme un rat mort avec Julie et Léa débarque comme ça dans ma vie ! C’est quelque peu déstabilisant !

Julien : Ne me dis pas que tu l’as jeté au lycée !

Billy : Si, parce que j’étais en colère contre Julie qui elle m’avait jeté deux fois !

Matt : Tu t’es vengé sur la meilleure amie !

Billy : Inutile de vous dire que je m’en suis mordu les doigts…

Julien : Et tu as fait quoi cette nuit ?

Billy : Elle a fait un monologue sur le pop-corn et j’ai foncé à la radio. J’ai assisté à l’émission et je l’ai raccompagné chez elle. Enfin, elle m’a proposé de dormir avec elle, serait une expression plus juste !…

Julien : Et tu l’as regardé dormir ! Ce type est complètement barje !

Billy : Elle avait précisé en tout bien, tout honneur !

Matt : Oui, et je suis le prince William !

Billy : J’en avais pas envie ! Enfin, si j’en crevais d’envie, mais c’était, mille fois mieux comme ça !

Julien : Pourquoi ce genre de chose ne m’arrive jamais ?!

Matt : Et Julie ?

Billy : Je vais la quitter.

Julien : Sérieusement ?

Billy : Faut juste que je trouve le bon moment…

Matt et Julien : A d’autres !

Un professeur fait son entrée dans la salle.

Billy : Pourquoi je suis venu ?! Je regardais une belle brune dormir et je suis venue faire un cas pratique !

Matt et Julien : Idiot !

Ils éclatèrent de rire et le prof commence son cours.

IV/6 : Appartement de Léa – Mardi – 16h30 :

Léa ouvre un œil sur le radio réveil qui indique 16h30. Elle se tourne vers la gauche. Billy n’est plus là.

Léa (Voix-off) : Tellement morte que je l’ai pas entendu partir.

Elle se lève difficilement. Elle se dirige vers le salon et met un certain temps pour s’habituer au soleil qui inonde son appartement et allume son ordinateur. Elle arrive au coin cuisine et tombe sur un plateau tout prêt pour un petit déjeuner. Il y a un mot entre la tasse et le verre.

Billy (Voix-off) : Bonjour ma belle ! Désolé de ne pas avoir été là à ton réveil. Il fallait que j’ailles en cours (TD oblige…). Tu n’as plus qu’à mettre la cafetière en route. Je t’appelle bientôt. Je t’embrasse. Billy.

Elle sourit et appuie sur le bouton de la cafetière.

Laisser un commentaire


eXTReMe Tracker