Séquence 5

V/1 : Appartement de Billy – Mardi – 17h30 :

Fond sonore : Superbus – Radio Song

Billy est assis dans le canapé et essaye d’étudier sans piquer du nez. Soudain, la porte de l’entrée claque, Billy sursaute et Julie entre comme une furie dans le salon.

Julie : Tu étais où, cette nuit et ce matin ?

Billy : Bonjour Julie. Moi aussi je suis content de te voir…

Julie : C’est ça ! Fait le malin !

Billy : Moi ? Je vois vraiment pas pourquoi tu dis ça ?

Julie attrape le premier truc qui lui passe sous la main, un DVD qui traîne nonchalamment sur la télévision et le jette sur Billy.

Billy : Non, mais ça va pas ?! C’est précieux un DVD !! (Regarde le boîtier) Ah non, celui-là, tu as raison, il est vraiment à jeter.

Julie : Changes pas de sujet !

Billy : Attends, je vais dans ton sens, là !

Julie, au bord de l’apoplexie : OU E-TAIS TU HI-ER SOIR ?!

Billy : Quelque part.

Julie : Je vais te passer par la fenêtre !

Billy : Et c’est le moment où je dois avoir peur, là ?

Julie, se calmant quelque peu : Tu n’as aucune intention de me dire où tu étais hier soir ?

Billy : Enfin, tu retrouves la raison ! On va peut-être pouvoir parler comme les gens civilisés font ?

Julie, jalouse à mort : Ca a un rapport avec le numéro de téléphone de cette fille ?

Billy : De quoi tu parles ?

Julie : Du numéro que tu avais sur la main, hier soir !

Billy : Je t’ai dit que c’était un copain de fac !

Julie : J’ai appelé le numéro !

Billy, ne rigolant plus du tout et se levant d’un bond : Quoi ?

Julie : Et pourquoi elle avait la même voix que Léa ?!

Billy, contournant la table basse et se rapprochant de Julie : Tu as appelé le numéro ?! La confiance règne !

Julie : Tu as toujours préféré, cette traînée à moi !

Billy : Selon ta définition du mot « traînée » ou le sens universel ?

Julie : Il n’y a que quatre personnes à connaître cette histoire : Mégane, Andréanne, Léa et moi ! Tu revois Léa !!

Billy : Qui te dit que ce n’est pas Andréanne qui m’en a parlé ?!

Julie : A d’autres ! Elle avait la même voix que Léa, la fille du téléphone et maintenant que j’y pense, elle a la même voix que la Léa de la radio !

Billy : Il t’en a fallu du temps pour percuter que notre Léa et la Léa de la radio, c’est une seule et unique personne !

Julie : Je te déteste !!

Billy : Alors qu’est-ce que tu fais avec moi ?

Julie ne répond rien, au bord des larmes, et sort de l’appartement en claquant la porte.

V/2 : Appartement de Billy – Mardi – 17h30 :

Billy reste debout dans le salon.

Billy : 5, 4, 3, 2, 1…

La porte d’entrée claque à nouveau.

Billy : Julie ! Ca faisait longtemps !

Julie : Tu ne vas pas t’en tirer comme ça !

Billy : Ca aurait été trop beau !

Julie : Si tu veux me quitter, fais-le, parce que je ne le ferais pas !

Billy : Qu’est-ce qui te fait dire que je veux te quitter ?

Julie : Tu as passé la nuit avec une autre !

Billy : Non, j’ai assisté à une émission de radio !

Julie : Tu avoues que tu étais avec elle !

Billy : Je n’ai rien fait de mal !

Julie : Tu ne fais jamais rien de mal !

Billy : Alors où est le problème ?!

Julie ne répond pas et se glisse dans les bras de Billy. Il soupire et l’enlace.

Julie : Faut que j’y aille…

Billy : Ok…

Elle se détache à regret de lui et sort de l’appartement.

V/3 : Appartement de Billy – Mardi – 17h30 :

Billy sort son portable et compose un numéro.

… : Allo ?

Billy : Salut, toi !

… : Salut, toi !

Billy : Bien dormie ?

… : Plutôt…

Billy : Léa..

Léa : Oui, Billy, c’est mon prénom, ravie que tu t’en souviennes !

Billy, riant : En fait, je t’appelais pour savoir si j’aurais la chance de te revoir cette semaine ?

Léa : Nous attaquons la partie charnière de la semaine où mon temps diminue à mesure que mon envie de dormir auMathieuente, alors je dirais à partir de vendredi.

Billy : Ca tombe bien, je n’ai pas cours, vendredi.

Léa : Mais j’ai déjà des plans. Samedi ?

Billy : Je bosse…

Léa : Tu aimes Disneyland ?

Billy : Sans plus. Pourquoi ?

Léa : C’est là que je vais vendredi après-midi et après je vois Andréanne et Mégane. J’avais prévu d’y aller seule l’aprem, vu qu’on a rendez-vous là-bas.

Billy : Je passe te chercher à quelle heure ?

Léa : Mais tu t’éclipses avant que je vois les filles d’accord ?

Billy : Pas de souci !

Léa : 13h chez moi. On prend ma voiture et tu rentres en RER après !

Billy : Rien que ça ?

Léa : Faut savoir ce que tu veux mon petit Billy !

Billy : Je serais à l’heure !

Léa : J’y compte bien !

Billy : A vendredi.

Léa : A vendredi.

Il raccroche et fait une petite danse de la joie.

Laisser un commentaire


eXTReMe Tracker