Chapitre 12

Chapitre 12 : Courage ! Fuyons ! (1ère partie)

 

Hôpital de Neptune

 

Avec le bruit, Logan s’était réveillé.

 

Keith : Je vais aller voir ce qui se passe. Vous deux, vous ne bougez pas de là.

Logan : Vu la tenue dans laquelle je suis, il n’y a aucun risque !

Veronica : C’est vrai que ta réputation en prendrait un coup, Echolls !

Keith : Ca suffit, vous deux ! Je vais finir par en prendre un pour taper sur l’autre !

Veronica : C’est bon, vas-y !

 

Keith sortit. Veronica se précipita sur le placard et lança ses affaires à Logan.

Logan : Tu sais que je t’aime, Mars !

Veronica : Je ne le sais que trop, Echolls ! Allez, dépêche toit de t’habiller.

Logan, commençant à se lever et à se débarrasser de sa perfusion : Bien ! Mais je serais toi, Mars, je me tournerais ! Enfin, moi, je m’en fiche. Mes yeux ne sont pas aussi chastes que les tiens !

Veronica, en se tournant : Très drôle, Echolls ! Tu n’es pas aussi irrésistible que tu le crois.

Logan : Oui, je sais, Mars ! Je suis irrésistible à tes yeux uniquement quand tu es bourrée ! J’avais compris le principe…

Veronica : Arrête avec Paris, Echolls !

Logan : Quoi ? Il y aurait-il des choses que tu regretterais, Mars ?

Veronica : Je ne me souviens pas de grand-chose, de toute façon, Echolls !

Logan : C’est ça, Mars ! Essaye de te convaincre ! Tu es beaucoup moins prude quand tu es ivre !

Veronica : Je ne vois pas du tout de quoi tu parles, Echolls !

Logan : Mais comme tu veux, Mars ! A part ça, je suis prêt. Tu comptes faire quoi maintenant ?

Veronica : On va sortir par la fenêtre, Echolls.

Logan : Tu penses que c’est une fausse alerte destinée à me tuer, Mars ?

Veronica, commençant à enjamber la fenêtre : Non, Echolls ! J’ai juste envie d’expérimenter de nouvelles choses, tu sais comme à Paris !

Logan : Mars se rappelle !

Veronica de l’autre côté de la fenêtre: Echolls, ne me dit pas que j’ai vraiment fait ça !

Logan, enjambant la fenêtre: Et si, Mars ! Tu m’étonneras toujours, tu sais !

Veronica : Eurk ! Je te déteste, Echolls !

Logan : Je t’ai pas forcé, Mars ! Je t’ai demandé deux fois, si tu étais sûre !

 

Veronica rougit et baissa la tête. Logan allait répondre mais la porte de la chambre s’ouvrit. Clarence Wiedman entra dans la pièce. Logan n’eut que le temps de tomber sur Veronica pour les faire basculer tous les deux, à terre, alors qu’une balle sifflota au-dessus de leur tête. Ils restèrent ainsi, allongés l’un sur l’autre, pendant quelques millièmes de secondes.

 

Logan : On n’a pas le temps pour ça, Mars !

 

Elle le repoussa et ils se relevèrent tous les deux. Logan vit Clarence approcher. Il attrapa la main de Veronica et ils se mirent à courir tous les deux, le long de l’hôpital, Wiedman sur leurs talons.

 

Couloir de l’hôpital

 

Keith se dirigea vers ses hommes pour faire un point de la situation. Il n’y avait à priori aucun départ de feu, mais le système complet de sécurité s’était mis en route. Tous les jets d’eau au plafond se mirent en route progressivement. Les couloirs commençaient à ne plus être que d’immenses pataugeoires où médecins et infirmières tentaient tant bien que mal d’évacuer les patients qui ne pouvaient pas marcher. Keith déploya ses hommes en gardant pour lui le couloir où se trouvait la chambre de Logan. Au moment, où il retourna dans le couloir. Il vit Clarence Wiedman, une arme à la main, entrer dans la chambre. Il se mit à courir et au moment où il arriva. Il le vit passer la fenêtre. Il aperçut également le placard vide et la blouse parterre.

 

Keith ria : Heureusement que j’ai une tête de mule en guise de fille !

 

Il ne perdit plus une minute, enjambant la fenêtre à son tour. Il se lança à la poursuite de Clarence.

 

Extérieur de l’hôpital

 

Veronica et Logan courrait toujours. Le bâtiment semblait interminable. Par moment, Clarence tirait une balle, qui ne touchait jamais sa cible. Quelqu’un d’autre semblait suivre Clarence.

 

Keith : Clarence Wiedman, vous êtes en état d’arrestation ! Arrêtez-vous et lâchez votre arme !

 

Clarence ne se retourna pas. Logan et Veronica reconnurent la voix de Keith. Le mur déboucha enfin sur le parking. A l’angle du mur, ils tournèrent et une des balles de Clarence vint se loger dans le bras gauche de Veronica. Elle hurla. Logan ne la lâcha pas et l’entraîna derrière une voiture, espérant que Clarence ne les ait pas vus ou que Keith arrive à temps. Il mit sa main sur la bouche de Veronica pour masquer sa respiration haletante dû à la douleur. Il la serra contre lui. Clarence arriva à son tour au parking.

 

Clarence : Echolls ? Mars ? Je vous trouverais de toute façon, alors autant sortir de votre cachette, maintenant !

 

Il commença à avancer entre les voitures. Keith arriva sur le parking. Il vit Clarence chercher quelque chose entre les voitures.

 

Keith : Clarence ! Posez votre arme !

 

Keith se rapprocha de Clarence. L’équipe du Sheriff Mars commença à encercler la zone. Dans la course-poursuite, Keith avait eu le temps de prévenir Sacks. Clarence tomba enfin nez à nez avec Logan et Veronica. Il visa et un coup de feu retentit. Clarence tomba au sol. Keith l’avait touché au genou. Il le voulait vivant. Il lui passa les menottes.

 

Keith : Clarence Wiedman, je vous arrête pour le meurtre de Trina Echolls, la tentative de meurtre sur Logan Echolls et Veronica Mars ainsi que pour dégradations de biens privés.

 

Sacks prit le relais et lui lut ces droits. Keith vit alors le bras de Veronica. Il aida Logan et Veronica à se relever. C’est à cet instant que Veronica s’évanouit dans les bras de Logan. Keith et Logan échangèrent un regard.

 

Logan : Allez interroger Clarence. Je m’occupe d’elle.

Keith : Logan, c’est ma fille !

Logan : Oui, mais je ne peux pas interroger Wiedman à votre place.

 

Keith ria jaune et se dirigea vers ses hommes. Logan se dirigea vers les urgences.

Laisser un commentaire


eXTReMe Tracker